joyeux Noël 1956.

Publié le par francis.mauro

Noël 1956 Algérie 20km Ouest de Penthièvre Sud du lac Fetzara Lieu Sidi Gouléa. Unité 2ieme et 3ieme peloton 4ieme régiment de Hussard. sous les ordres du sous-lieutenant Lombard  Latune

Nous étions 80 hommes en majorité d’appelés du contingent. Bien triste ce Noël sur ce piton isolé en plein djebel. Le repas fut comme celui de chaque jour. Certains avaient reçu un colis de leurs parents qu’ils partagèrent avec tout le monde. C’était notre premier Noël loin de nos famille, rien ne fonctionnait bien en ce début de la formation de notre régiment qui venait d’arriver en Algérie. Ce fut un Noël qui ne restera pas dans notre cœur. Nous étions pourtant encore des enfants qui se demandaient ce qui nous arriver car nous étions encore mineur pour la plupart nous n’avions pas encore 21 ans. FM.    

Noël 1956 Algérie 20km Ouest de Penthièvre Sud du lac Fetzara Lieu Sidi Gouléa. Unité 2ieme et 3ieme peloton 4ieme régiment de Hussard. sous les ordres du sous-lieutenant Lombard  Latune

Nous étions 80 hommes en majorité d’appelés du contingent. Bien triste ce Noël sur ce piton isolé en plein djebel. Le repas fut comme celui de chaque jour. Certains avaient reçu un colis de leurs parents qu’ils partagèrent avec tout le monde. C’était notre premier Noël loin de nos famille, rien ne fonctionnait bien en ce début de la formation de notre régiment qui venait d’arriver en Algérie. Ce fut un Noël qui ne restera pas dans notre cœur. Nous étions pourtant encore des enfants qui se demandaient ce qui nous arriver car nous étions encore mineur pour la plupart nous n’avions pas encore 21 ans. FM.    

Noël 1956 Algérie 20km Ouest de Penthièvre Sud du lac Fetzara Lieu Sidi Gouléa. Unité 2ieme et 3ieme peloton 4ieme régiment de Hussard. sous les ordres du sous-lieutenant Lombard  Latune

Nous étions 80 hommes en majorité d’appelés du contingent. Bien triste ce Noël sur ce piton isolé en plein djebel. Le repas fut comme celui de chaque jour. Certains avaient reçu un colis de leurs parents qu’ils partagèrent avec tout le monde. C’était notre premier Noël loin de nos famille, rien ne fonctionnait bien en ce début de la formation de notre régiment qui venait d’arriver en Algérie. Ce fut un Noël qui ne restera pas dans notre cœur. Nous étions pourtant encore des enfants qui se demandaient ce qui nous arriver car nous étions encore mineur pour la plupart nous n’avions pas encore 21 ans. FM.