Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Blog des amis du 4RH

Blog des amis du 4RH

Blog d'un ancien sous officier d'active du 4e RH de 1956 à fin 1959. ce blog est un blog qui cherche à regrouper les anciens de ce régiment de la guerre d'Algérie à ceux à nos jours jusqu'en 2011. bienvenue à tous!

Publié par francis.mauro

~~Notre belle France agricole.

Étant né et ayant toujours vécu dans un milieu rural ; nous avons pu voir évoluer ce monde agricole au fil des ans.

En un demi-siècle tout sembla s’écrouler au profit de la grande distribution et les normes européenne qui vinrent bouleverser un ordre bien établi.

Dans les années soixante, tout allait pour le mieux, les paysans vivaient de leur travail sans autre problème que le temps, une année bonne une autre mauvaise, mais ça, ils savaient le gérer.

Dans nos petits villages, il y avait bien souvent ; un boulanger, un boucher, un charcutier, quatre cafés, cinq épiceries, une mercerie, deux mécaniciens automobiles, une pompe à carburants, une dizaine de fermes.

Bref ! le mot chômage était un mot inconnu pour beaucoup de gens. Nous trouvions de tous pour manger et nous vêtir et vivre et faire vivre tout ce petit monde de paysans ; le boucher tuait ses bêtes qu’il achetait directement aux éleveurs des villages alentour en négociant avec eux le juste prix de leur labeur. Les petits meuniers des villages limitrophes achetaient le blé directement aux paysans céréaliers des villages, la farine était revendue directement aux boulangers des villages avoisinants. Il faut ici parler de circuits extra courts avec des produits de première qualité.

À présent il n’y a plus rien ; plus de mécaniciens, plus de boulangers, plus de bouchers ; plus un seul café, le lait, il faut l’acheter en brique dans les grandes surfaces, du triste lait sans saveur de provenance parfois lointaine. Pour la viande, il s’agit de la même chose ainsi que les légumes et fruits. Il n’y a plus qu’une ou deux fermes qui sont obligées de se mettre en groupement pour survivre encore quelque temps. Il faut noter que nous avons plus de 14% de personnes qui cherchent du travail. Tout ce bouleversement à modifier d’une façon irrémédiable notre beau milieu agricole ; en suppriment des emplois et de la convivialité entre gens du village.

Où sont la bonne viande, le bon lait, les œufs, les volailles, de la ferme ?

Le capital, la grande distribution, les normes européennes, sont en train de ruiner notre beau pays rural en supprimant nos paysans et les petits commerces..

En détruisant les cafés croyez-vous qu’il y a moins d’alcooliques ?

non ! car il est plus facile maintenant d’acheter de l’alcool dans les grandes surfaces que d’aller au café consommer avec des amis, où les jeunes étaient plus surveillés.

Il est bien certain que pour les grandes agglomérations le problème était tout autre. Il fallait bien de grands commerces pour alimenter les villes.

Pour cela, il y avait les marchés au cœur des villes qui eux aussi ont bien disparu.

Nous avons voulu ne parler ici que de nos campagnes si belles et si vivantes dans les années des jours heureux. « il n’y a pas si longtemps ».. FM.

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog