Le marabout de Sidi Djémil en 1957.

Publié le par francis.mauro

Au sujet des marabouts, il faut savoir qu’à l’indépendance ; ils furent tous interdit par ordre du FLN, car ils représentaient une menace, aux yeux de ceux-ci. En fait, il s’agissait de personnes souvent âgées dans la majorité des cas qui s’octroyaient des droits sur les plus faibles en jouant sur des idées pseudo-religieuses. Un peu comme des guérisseurs et rebouteux. Et cela n’allait pas avec les ambitions de l’Algérie nouvelle que le FLN voulait mettre en place. Tout comme les petits cireurs de chaussures qui furent interdits. De même que les gourbis ne devaient plus être de pierres et recouverts de paille, mais en dur avec des couvertures de tuiles ou de tôles..(Sidi Djémil à bien servi pour cela) L’Algérie nouvelle devait rompre avec le passé colonial. Il faut croire que les marabouts ne s’étaient pas assez impliqués dans la lutte pour l’indépendance.

Je tiens tout cela d’un officier de ALN (lieutenant) avec qui en 1987 j’avais eu une conversation amicale chez moi en France. Il ne doit plus avoir un seul gourbi en Algérie comme nous les avons connus. Et l’électrification sous l’impulsion du président Houari Boumedienne s’est quasi généralisée dans le bled. (Sidi Djémil en particulier) Votre Webmaster FM. 

 

 

LE MARABOUT DE SIDI-DJEMIL 001

Publié dans Images

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :