Command car radio de Gambetta.

Publié le par francis.mauro

Je te joins la photo du command-car radio, prise à GAMBETTA au pied de la station. Celui-ci, pas très maniable en tout terrain, n’a pratiquement jamais servi en opération.

 

 

Le matériel radio à bord ne correspondait pas aux besoins. René, m’a signalé que ce véhicule avait fini sa carrière pour la réparation des lignes téléphoniques.

 

Sur le côté, l’escalier en pierre permettant l’accès à la station radio.

 

 

Peut-être que des anciens pourront apporter quelques précisions.

 

 

Amitiés de Paul & Nelly.

Command car

Au sujet du Dodge command car WC 56 six-cylindres en ligne, 3, 8 L  de cylindrée, 92 CV à 3200 tours. (25 litres aux cent).

J’ai eu l’opportunité d’en acquérir un en 1965 d’un stock qui revenait d’AFN, pour 300 francs à l’époque. Un engin de toute beauté moteur révisé et repeint à neuf. L’armée s’en séparait, le Marmon avait remplacé tous les Dodge à bout de souffle et bien trop gourmand en carburant.

J’avais acquis cet engin pour transporter mon bois de chauffe pour mon four de boulangerie. Mon voisin forgeron tôlier, après l’avoir déshabillé de la partie arrière, me l’avait transformé en plateau de deux mètres sur deux avec une rambarde à l’arrière, pour transporter quatre stères de bois…

Je dois dire que les lundis qui étaient mon jour de repos, je m’amusais follement dans les bois avec ce fidèle 4X4 me rappelant tellement mon séjour en Algérie. Quel joli ronronnement de son six cylindres. Sans oublier le bruit de la boîte à vitesses  qui semblait pleurer doucement quand nous roulions au ralenti.

Et sa facilité à se sortir des chemins bien difficiles. Il me rendit service sans broncher, pendant plus de dix ans en transportant tout ce que je lui mettais sur le dos. Il finit sa carrière comme dépanneuse chez un ami garagiste. Et aux dernières nouvelles ce brave Dodge est toujours dans le garage   repris par le fils de celui-ci qui ne veut pas s’en séparer le conservant comme une vieille relique étonnant toujours ceux qui curieux veulent entendre son moteur tourner comme un gros chat bien tranquille.

Gloire aux Dodge nés dans les années 1942 et jamais égalés. Je suis resté amoureux de cet engin qu’il soit command-car, simple 4X4 ou 6X6.

Francis Mauro.

 

Publié dans Images

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :