le régiment aux deux visages !

Publié le par francis.mauro

4ième Régiment du Hussards en Algérie.

Le régiment aux deux visages.

Le 4ième Régiment de Hussards est constitué au centre d’organisation de l’arme blindée 422 à Rambouillet, le 15 février 1945 de ce même mois, il fait mouvement sur Doué-la-Fontaine, le 1ier octobre suivant est dissous.

 

1ier VISAGE :15 Juillet 1956

Algérie débarquement à Bône.

 

Reformé le 15 juillet 1956 à partir du 251 BI (bataillon d'infanterie), le 4ième RH est placé sous le commandement du chef d’escadron Duboster.il est composé en majorité de rappelés de l’ABC. Missions, assurer la sécurité des fermes européennes. Puis la situation évoluant, de nouvelles missions s’imposent, garder le réseau électrifier.   

Composition :4 Escadrons, plus un escadron de commandements avec quelques half- track et Jeep. Un escadron du 1ier régiment de Hussards parachutistes renforce le 4ième RH pour faire la herse.

Les escadrons et leurs pelotons sont disséminés sur un grand secteur, Mondovi, Barral,Boudaroua,Penthièvre, St Josèphe, Oued Frarah, Randon,Duvivier, Sidi Djémil, Kef Drari, Gouléa, et différents fermes, Maison Blanche, Camillièrie, Merzouga, Saint Eugène,  etc.

Les escadrons participent à toutes les opérations du secteur de la Zone Est Constantinoise. Les accrochages sont fréquents et meurtriers.

Ce 4ième RH est ni plus ni moins un régiment d’infanterie avec les mêmes missions sinon qu’il a toujours cet esprit de cavalier inculqué pas les cadres supérieurs qui sont tous issus de l’ABC.

La tradition demeure quoi qu’il arrive avec la célèbre maxime : SAXE CONFLANS, LA BANNIERE AU VENT ! tant clamée par le chef de corps le lieutenant colonel Henri Giraud ayant succédé au commandant Duboster.

Puis arrive le jour du 1ier février 1959 où le régiment est dissous pour être adsorbé par le 31ième régiment de Dragons.

 

2ième Visage : 1ier avril 1959.

Pas bien longtemps, puisque le 1ier avril 1959 le 31ième Dragons devient le 4ième régiment de Hussards.

Un nouvel air arrive donc, avec un nouveau chef de corps, le lieutenant-colonel ODDO qui commande le 31ième RD. 

Tout change d’un coup, le régiment « glisse » plus au Sud direction Gambetta et Souk-Ahras, Dréa. Secteur Nord-Est constantinois  

Les missions sont de garder le réseau, cela n’a pas changé, ce qui a changé c’est l’apport d’un important matériel que le 4ième RH n’avait jamais eu ; des chars M24.puis plus tard des AMX 13. Un escadron supplémentaire le 5ième est donc créé. Des hussards devenus en sureffectif sont distribués au 3ième Régiment de Hussards dans les pelotons portés.  

Avec la même politique les escadrons et les pelotons sont disséminés dans différents secteurs, Dréa, Galéga, Colonna, Sakiet, Sidi  Bou Kbout , Graouet, Batoum, M’Raou, Wonder, Ouenza , M’Zaret , Lacroix, Lamy,etc.   

Le 20 juillet 1960 le lieutenant-colonel ODDO est grièvement blessé dans le secteur de M’Raou il sera remplacé par le chef d’escadrons Tavenier en attendant l’arrivé du lieutenant colonel NOE qui assurera le commandement jusque les mois de septembre et octobre 1962 où le régiment regagne la métropole au camp de Zimming en Moselle. 
Sa mission en Algérie est terminée.

le 1er fevrier 1964, dans le cadre de la réorganisation de la cavalerie, le régiment est dissous, pour devenir le 8eme de Dragons et le premier régiment de Chasseurs d'Afrique, ainsi que le centre d'instruction du 6ème Régiment de Dragons, deviennent 4eme Hussards de la garnison de Besançon.
Ensuite, après différents péripéties, en passant par Laon (02) où il est équipé d 'EBR; il regagne METZ où il est actuellement, avec seulement un groupement d'Escadrons.(deux) (ayant pour nom  4 eme GEH)

Il faut noter au passage un dernier fait marquant:
le 11 novembre 1970 , le lieutenant colonel Lassus, chef de corps du régiment envoie deux EBR  du ier Escadron aux ordres du capitaine de la Maison Neuve à Colombey-les-Deux Eglises;
le 12 novembre , l'EBR N° 2880-075 (2) avec comme équipage le lieutenant Hosne, le MDL,Millon, le Hussard Carteret, transporte la dépouille mortelle du Général Charles De Gaulle, entre la Boisserie et l'église de Colombey-les-Deux Eglises.

 

Voici ce que nous pouvons retenir en résumé du passage du 4ième Régiment de Hussards en Algérie de 1956 à 1962.

47 Hussards ainsi que 3 Dragons (pour la courte période des deux mois de février et mars 59) y laissèrent leur vie.

Francis Mauro dimanche 26 juillet 2009

Publié dans les écrits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :