Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des amis du 4RH

Blog des amis du 4RH

Blog d'un ancien sous officier d'active du 4e RH de 1956 à fin 1959. ce blog est un blog qui cherche à regrouper les anciens de ce régiment de la guerre d'Algérie à ceux à nos jours jusqu'en 2011. bienvenue à tous!

Publié le par francis.mauro
Publié dans : #Images
Qui se souvient de ce radio à Oued-Frarah ? Je vous reçois 5/5 à vous parlez ?

Commenter cet article

Forey Georges 02/01/2012 16:26


Soldat Forey Georges 2ème classe arrivé à St Joseph en juillet 1957 et ensuite dirigé sur le peloton de jeep (avec le Capitaine Plan).Ensuite affecté à Oued Frarad. Le radio concerné s'appelait
Crociel. Je pense qu'il venait de la région de Compiègne. Ensuite j'ai été garder le phare à la Tour et ensuite affecté à Boudara comme chauffeur alftrack sur le barrage électrifié. Nous dormions
à Duvivier. J'ai été libéré en Juillet 1959. Donnez moi de vos nouvelles !

mauro 06/07/2009 05:20

salut les amis, bien sûr il fallait rendre les cartes, mais moi en bon cavalier, je me les suis rendu à moi même, c'était plus sûr. et jamais personne ne m'a inquiété par cela. après tout c'est ce qui me reste de l'Algérie française. J'étais venu pour ça" souver une province française, donc il fallait bien que j'en rapporte au moins une image.
Sourions les amis à notre temps passé et notre jeunesse perdue.
francis.
(FRANCIS. au moins avec ce nom je n'est pas honte d'être Français)

RENE SCHAEFFER 05/07/2009 19:06

Notre ami Massez qui connaissait bien le nord -est , m'a envoyé une photos copie de carte, du coin ou j'ai passé les 24 mois :Nord de SOUK-ARAS la MEDJERDA jusqu'à "SIDI AMEUR. La route de GAMBETTA qui va jusqu'à SAKIET .Le sud GAMBETTA direction DRAA Via OUENZA.Donc la frontière Tunisienne SIDI-AMEUR nord jusqu'au DJEBEL-LADJEBEL.
J'avais la même carte que toi Maurice, en plus elle était plastifier , mai que j'étais obliger de rendre lors de ma libération .Dommage.
RS

valenti 05/07/2009 13:34

Francis ,tu devrais mettre ces cartes sur le blog ,que nous puissions en profiter

mauro 05/07/2009 05:30

Pour parler un peu des cartes, avec lesquelles nous travaillons en Algérie. Il s’agissait des cartes de IGN au 1/50.000 millièmes quadrillage Lambert kilométrique.
Les cartes couvraient un terrain de 32 Km sur 22 km.
Elles étaient divisées en carrés de 10 cases sur dix cases d’un km soit 100km carré.numéroté de haut en bas en chiffres décroissants 9/8/7/6/5/4/3/2/1/0 puis sur la ligne horizontale a/b/c/d/e/f/g/h/k/l. Le carré d’un km était lui-même divisé en cinq parties. Deux en en haut et deux en bas et un central. Ce qui ne donnait pas une très grande précision soit à 250mètres près dans le meilleur des cas. Il fallait donc faire très attention.
Les carrés de 10km de côté portaient un numéro propre à son carré exemple 36 suivis de 46 pour celui de sa droite celui du dessous avait lui aussi un numéro en dessous de 36 nous avions 35 etc.
Donc quand nous crapahutions nous donnions notre position en indiquant le carré dont nous nous trouvions :
Par exemple : Somme en 36-5-G- pour le carré de 1km de côté puis pour affiner nous donnions l’endroit où nous étions dans ce carré par exemple 5 c'est-à-dire au centre du carré.
Vous pouvez pour mieux comprendre faire un dessin.
J’ai eu la bonne idée de rapporter quatre cartes celle de Penthièvre, Mondovi, Duvivier, et Guelma ; si bien que mes cartes forment mis côte à côte un grand rectangle de 66km sur 44 Km donc tout le quartier de la Seybouse.
Voila au sujet des cartes que je regarde de temps en temps en me rappelant nos opérations dans ce merdier ;
Bien à vous mes amis et à bientôt !

suszwalak 04/07/2009 11:15

En fait, je voulais forcer un peu notre Président Bouchonneau à nous mettre un petit commentaire sur ce radio. Il n'a pas pu de pas le connaître puisqu'il est arrivé à Oued-Frarah, le mois où je suis parti( le président). Quoique, vous savez maintenant, puisque je l'ai écrit déjà sur ce blog naguère, que nous avons pu vivre, l'ami Levecq et moi, plusieurs mois ensemble, partageant la même chambrée à Moumena, le même mess, sans que nous ayions créés des rapports susceptibles de former des souvenirs communs. Vive l'amicale pour cela.
Mes excuses Président; j' aimerais tant connaître la fin de l' histoire du 4ème dans la vallée de la Seybouse. Ce radio, était le radio de l'escadron, pris ici lors d'une vacation nocturne avec le P.C du régiment. Tout était codé au moyen d'une grille de codage, dont je n'arrive pas à trouver trace sur la"toile". Elle était intéréssante; si quelqu'un en a une, ou en a utilisé une, pourrait-il nous en écrire deux mots? Francis , à propos d'Oued-Frarah, nous a déjà montré une carte d'état-major, sur laquelle on peut voir encore le quadrillage" aviation" que nous utilisions en opérations pour nous situer dans le paysage; et dont il nous donne un exemple d'utilisation dans son contact avec"Soleil". Sur un autre site, je racontais les histoires de la Seybouse; ce qui ma permis de connaître, et Francis, et l'amicale! A quand, les Chroniques d'Oued-Frarah, Et de Boudarroua dont on parle très peu. Amitiés. V.Suszwalak.

mauro 03/07/2009 16:21

salut les guerriers, bien sûr que nous n'aimions pas tuer, mais tirer, car cela était un "jeu" d'adresse et l'homme est joueur de nature. nos petits copains en face faisaient eux aussi de beaux cartons en nous allumant, certains en rient encore.
comme on dit c'est de bonne guerres(comme si il y avait de bonnes guerres)
c'était notre époque et la trouille au ventre nous l'avons faite comme ceux d'en face je suis certain que si nos gouvernements respectifs le souhaitaient, nous pourrions à présent faire de "bons amis" après avoir été ennemis.
Connerie la guerre!
Allez les amis remuons nos souvenirs cela fait du bien.
Mes amitiés à tous Francis.

RENE SCHAEFFER 03/07/2009 11:31

Notre indicatif était " BLEU 1" . Combien de fois le capitaine nous annonca : A tout les enfants de bleu 1 " Effectuez un tir sur la côte.....feu à volonté ".Alerte à la tourelle, le chef de char,tourelle à droite, un explosif , objectif..hausse 800. Le tireur (vu prêt)Le chef de char (Feu) L'équipage pouvait suivre les conversations interne + externe, chaque membre portait un écouteur.Notre poste 508 - 528 fonctionnait assez bien, portée environ 30 km suivant les mouvements du terrain .
J'adorais tirer pas pour le plaisir de tuer, mais faire un beau carton avec le canon de 75m/m ou la 12/7 me comblais de joie .
RS

mauro 03/07/2009 09:13

les tansmissions, ce n'était pas rien à l'époque et même vitale. Nous étions loin du portabled'aujourd'hui.
c'était quelque chose de palpitant ces conversations radio avec toute la procédure de ce moment.
ça nazillait sec dans les écouteurs.
-soleil de gargonnage vert, comment me recevez vous, à vous parlez!
jargonnage vert de Soleil je vous reçois 5 sur 5 à vous parlez!
-soleil de jargonnage vert, nous sommes en 4 02 h sommes sérieusement accrochés demandons votre aide !urgent à vous parlez !
-Bien reçu arrivons sur votre position avec nos ventilateurs, ne bougez pas! terminé!

ce fut un message de ce genre au Colonel Jeanpierre chef de corp du 1 RP qui nous sauva la vie à moi et une vingtaine de Hussards le 29 mars 1958; Nous avions à ce moment qu'un SCR 300 de 17 kilogrammes avec une grosse pile BA 70 de plusieurs Kilos. souvenirs! Francis.

valenti 03/07/2009 07:41

houuuuu!la!laaa! il y avait une station du 4eme près de gambetta dont l'indicatif était "brun 5"j'ai dù l'appeler 1000 fois avec ce poste emetteur ça faisait "brun 5,brun 5 de japhet 8 comment me recevez vous?parlez!"
(vous avez un petit sourire en lisant ça non?)

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog