Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des amis du 4RH

Blog des amis du 4RH

Blog d'un ancien sous officier d'active du 4e RH de 1956 à fin 1959. ce blog est un blog qui cherche à regrouper les anciens de ce régiment de la guerre d'Algérie à ceux à nos jours jusqu'en 2011. bienvenue à tous!

Publié le par francis.mauro
Publié dans : #Images
Image de notre ami Victor S.

Commenter cet article

mauro 29/06/2009 19:37

Alors tu vois Victor que les "gros" messages passent.
Merci de ton commentaire qui fait figure de document pour tous ceux qui aiment l'histoire du 4e RH qui s'illustra pendant 77 mois sur le réseau de la frontière tunisienne, laissant sur le terrain 50 de ses braves( en comptant les trois tués au 31e Dragons). honneur au 4eRH et tous ses hommes.
francis.

suszwalak 29/06/2009 11:25

1957. Paris-Match d’où est extrait cette photo, avait donné pour titre : Le verrou . La situation commençait à devenir difficile pour l’aln.Cette vue montre la capture, d’une bande de Jeunes « fells » qui voulait entrer en Tunisie, par le 2ème rep dans la région de Tébessa. Je dispose d’une vue semblable du 1er rep dans la région de Duvivier. Les combats allèrent grandissants, l’aln ayant en sa possession des armes de plus en plus efficaces ; mais on peut écrire que déjà en 1958, ce verrou avait rempli son rôle. Nous avons eu quelques commentaires sur la tenue actuelle des combattants de l’armée française en Afghanistan, remarquez, sur la vue, celle des paras, et imaginez les maintenant avec 40 klg de plus sur le dos !! Soleil, nom de code du colonel Jeanpierre, lorsqu’il fut abbatu vers Souk-Arhas, avait un rêve, il voulait « nomadiser » une partie de ses effectifs pour qu’ils forment des bandes semblables aux adversaires, en coupant pendant quelques temps tout contact aves les bases arrières.Il aurait pu, d’ailleurs se faire descendre plutôt. Il avait une technique particulière pour repérer les bandes fells, il faisait du rase-mottes avec son alouette, jusqu’à ce que l’intensité des tirs contre l’hélicoptère, lui permettent de penser que le gros des adversaires se trouvait là où il était. Nous l’avions vu utiliser la même méthode à Sidi-Djemil au printemps 58. Une grosse bande avait traversé le réseau au sud de Mondovi ; Des éléments du 4ème étaient sur sa trace depuis le petit matin ; en particulier, le peloton de formation des s/officiers qui s’était sérieusement fait allumer par les fells et aussi plus tard par les paras qui leur tirait dessus depuis les crêtes. Ceux qui vécurent le fait, racontèrent l’héroïsme d’ un jeune officier qui se dressa debout sur un rocher pour agiter un vêtement sous le feu des tireurs d’élite du 1er rep et celui croisé des fells. Le 1er rep perdit 200 hommes en Algérie, il en perdit huit dans l’histoire que je vous relate. Sommes nous prêts à payer le prix dans la société actuelle ? V.S

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog