Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des amis du 4RH

Blog des amis du 4RH

Blog d'un ancien sous officier d'active du 4e RH de 1956 à fin 1959. ce blog est un blog qui cherche à regrouper les anciens de ce régiment de la guerre d'Algérie à ceux à nos jours jusqu'en 2011. bienvenue à tous!

Publié le par francis.mauro
Publié dans : #Images
Une petite "Valentinette" de notre ami Georges Valenti, que de souvenirs pour les anciens d'AFN.( les fameux transats)

Commenter cet article

francis 18/05/2009 05:41

Mon cher Oscar, en mer sur un bateau, il y a deux phènoméne(quand tu es desssus bien sûr il y en a trois)
alors il y a ce que nous appelons le tanguage qui veut dire le mouvement du bateau qui plonge en avant et revient en arrière. puis le rouli qui est le mouvement de balancement du bateau sur la gauche et sur la droite.
le tanguage entraine le rouli. c'est cela que tu ne ramarque pas en étant sur le pont. mais si tu penses un peu, tu te souviendras que même sur le pont le bateau allait d'avant en arrière et de gauche à droite. fait un petit voyage en mer et regarde bien.
allez GB à plus;

jacquand 11/05/2009 22:23

Comme beaucoup j'ai éffectué quatre traversée de la grande bleue,la premiere fut pour moi la plus éprouvante ,je n'avais jamais pris le bateau et comme les simples bidasses j'ai occupé la cale a l'avant du bateau sur des transats pourris de chez pourri !il fallait adapter notre respiration au mouvements du rafiot car que se soit a l'avant ou a l'arriere la balance nous brassait les tripes,et l'odeur de vomi était insupportable ,dès le dépard de Marseille les chiotes étaient bouchés et refoulaient ,ces especes de chaises longues sur lesquelles nous nous cramponnions se baladaient sur un sol rempli de vomissures,nous avons essayé de monter sur le pont et la c'était les vagues qui passaient par dessus le bastingage et nous trempaient,ce navire avait un nom allèchant"ville de Bordeaux"peut etre qu'en cabine au millieu le roulis était moins ressenti qu'aux extrèmités.
RJ

francis 10/05/2009 07:29

en parlant des bateaux, il y avait l'athos deux un rafiot bien malade, que j'ai prit en 1958 début 1959 je ne sais plus très bien pour aller chercher en France 1.000 jeunes recrues, via Marseilles à Alger. le voyage ne fut pas triste, ce bateau n'avait plus qu'un moteur sur deux qui fonctionnait, il vibrait de toutes parts et prenait l'eau. l'équipage était inquiet ne sachant si nous arriverons à bon port. aucune compagnies ne voulaient l'assurer. si bien que nous voyageaons à nos risques et périls. impensable, mais vrai!
malgré cela ce vieux bateau s'activa encore au rapatriement des harkis et des pièds-noirs en 1962 avant d'aller à la casse.
mais à la guerre comme à la guerre!
ceux qui ont fait le voyage avec ce transport de troupes en gardent un souvenir impérissable, plus sale, plus inconfortable pas possible.
Francis

valenti 08/05/2009 22:10

il y avait aussi le "Sidi Ferruch" un raffiot qui mettait + de 24h pour faire la traversée,bon nombre d'entre nous doivent s'en (mauvais) souvenir,et aussi le "ville de bordeaux"et puis je m'en souviens plus c'est tellement loin.de nos jours le déplacement des troufions est plus confortable en avion ou hélico mais ils ne peuvent pas avoir des souvenirs inénarables comme les nôtres qu'en pensez vous mes amis?

RENE+SCHAEFFER 08/05/2009 15:09

Bravo Valenti Photo Rare
J'ai fait 2 traversées dans les mêmes conditions
Le "SIDI OKBA" et le "EL DJEZAÏR" Malade comme des chiens

valenti 08/05/2009 14:53

Ouf !! je reviens chez moi saint et sauf, je vais enfin revoir ma famille,ma nana,une mer d'huile ,pas comme la dernière fois dans l'autre sens,ça faisait FLOC,FLOC dans la cale où nous étions enfermés.Ici le bateau c'était "El Djézaïr"vous vous souvenez?.Un copain qui s'occupait des embarquements m'avait donné une cabine,j'avais échappé au transat.quand j'y pense avec tout ce qu'on a vécu,je reviens à Nice sans une égratignure,merci ma bonne étoile
à+ mes amis GV

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog