Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

attention pirates. danger !

Publié le par francis.mauro

Attention piratage sur le web.(28 10 2009)

 

Message reçu par (avec le logo et la page exactement comme mon fournisseur) SFR

Bonjour Monsieur MAURO,

- Cher Client(e) Neuf adsl,

  Nous vous prions de bien vouloir vous connecter a votre compte Neuf adsl Et Activer vos informations confidentielles!

  Vous avez un delai de 24h pour retablir l'acces a votre compte dans le cas contraire Ce dernier sera definitivement supprime !

 

 J’ai envoyé un email à SFR demandant des explications.

  je ne comprends pas ce mail? pourquoi ?????

 

Nous nous efforçons de répondre au plus vite à votre demande et vous rappelons que de nombreuses fiches d'aide sont à votre disposition sur SFR Assistance, à l'adresse suivante : 

Cordialement,

Réponse rapide de SFR

 

Votre Service Client SFR neufbox et fixe.

 

Cher Monsieur MAURO,

 

Nous avons bien reçu votre demande concernant les e-mails reçus de la part de notre service client.

Vous nous signalez avoir reçu un e-mail vous demandant de communiquer vos coordonnées bancaires.

Prétextant la mise à jour de la messagerie, l'e-mail vous demande, en réalité, de rappeler vos informations bancaires.

 Nous vous informons que ce message n'a pas été envoyé par notre service.

 Plus précisément, il s'agit d'un attaque phishing, d'un faux mail et de faux sites.

 De ce fait, nous vous invitons à ne jamais donner des identifiants personnels via e-mail quel que soit le service.

 Restez vigilant face à la recrudescence ces derniers temps de ces faux emails. L'attitude la plus prudente à adopter est de ne jamais communiquer par email de données personnelles vous concernant et de ne remplir aucun formulaire.

 N'hésitez pas à vous orienter vers notre assistance, onglet Internet à la maison.

 

Retrouvez toutes les informations sur le Phishing sur le Blog Sécurité : http://actu.neufblog.com/securite/alertes_scurit/

 Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à nos services et restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Cordialement,

 Dominique Delamarre

Directeur Service Client

 Ceci est valable pour tous les fournisseurs, orange, free, etc…

 Restez vigilants mes amis internautes.

Francis 

 

Publié dans les écrits

Partager cet article

Repost0

Message de Claude Powilewicz

Publié le par francis.mauro

Commentaires d'un ancien Hussard: Claude Powilewicz

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par claude.powilewicz sur l'article une nuit ordinaire ?, sur votre blog amicale-4e-hussards

Extrait du commentaire:

cher camarade, j'étais sur chaffee m24 sur le barrage ferme callegea 3eme escadron j'ai aussi des anecdotes à vous raconter en voulez vous?

 Réponse de l'amicale:
Mon cher ancien du 3eme Escadron, vos "histoires" nous intéressent ainsi que des images, pour cela contactez nous à l'adresse courriel suivante:
mauro.francis@neuf.fr

Merci d'avance !

Saxe Conflans, bannière au vent !
Note du Webmaster: Nous attendons avec impatience des nouvelles de notre ami Claude Powilewicz.

Bonjour,

 

un commentaire vient d'être posté par gelin sur l'article Message de Claude Powilewicz, sur votre blog amicale-4e-hussards

Extrait du commentaire:

enfin le 3° escadron arrive
bien venu au club

Daniel Gelin.

Publié dans les écrits

Partager cet article

Repost0

La Jeep, l'increvable bonne à tout faire;

Publié le par francis.mauro

Le Jeep de notre ami et secrétaire Guy Chaudansson,
 que de souvenirs au volant de cet engin mythique.
Superbe machine jamais vraiment remplacée pour sa solidité en tout terrain.
Merci Guy de conserver en bon état cet engin.

Publié dans Images

Partager cet article

Repost0

les stastistiques (les 100.000 pages vues)

Publié le par francis.mauro

Les statistiques générales de votre blog depuis sa création

Date de création : 20/01/2008
Pages vues : 100 717 (total)
Visites totales : 11 795
Journée record : 25/07/2009 (591 Pages vues)
Mois record : 03/2008 (8 108 Pages vues)

* Nombre de personnes différentes ayant visité votre blog durant une journée

Merci à tous de visiter ce blog de l'amicale du 4eme régiment de "Houzards"

Saxe conflans, bannière au vent !

votre serviteur le WEBMASTER, FM
Commentaire de Guy Chaudansson:
Bravo Francis. Félicitations.
Continues comme çà.
Cordialement.

Publié dans les écrits

Partager cet article

Repost0

Une autre anecdote de notre ami René Schaeffer.

Publié le par francis.mauro

Une autre anecdote .

Parti pour une OP de trois jours ,le soir à la tombée de la nuit , notre char cherche un endroit pour monter la garde
Arrivé sur un petit mamelon , le MDL SCHILZ  ( chef de char ) quitte son poste pour choisir un bon endroit, moi
comme tireur sort du trou pour retenir la 12/7 pour éviter qu'elle tourne en rond sur le pivot. Le char avance tout
doucement , et au dernier moment le  MDL  crie << Attention René  ligne haute tension >> je voulais rabattre
l'antenne mai trop tard elle touche un cable de 25000 Volt et je m'écroule au fond de la tourelle en hurlant.
20 minutes après je reprends connaissance , le cœur battait à 200 à l'heure et des brûlures aux deux mains, la droite
avec laquelle je tenais le 12 /7  et la gauche l'antenne. Heureusement le pilote ne  s' arrêté  pas sur je coup, le fait
 d'arracher l'antenne nous a sauvé la vie.
Le char de commandement  qui se trouvait environ à 800 m m'avait entendu crier.Par radio il appelle  << 1 écho
de 1 delta ,que s'est il  passé  >> Ici 1 écho , le brigadier SCHAEFFER à été électrocuté ;  à vous .Et le lieutenant
demande << il est mort ? >> Non mon Lieutenant il a reprit connaissance c'est OK >>
J'ai passé une nuit horrible,. Heureusement pas d'attaque cette nuit, parce ce que  j'étais dans l'incapacité d'assurer mon poste.  8 jours après je tremblais encore ,et a chaque fois que je grimpais sur le char, l'image
me revenait . Encore une chance parmi beaucoup d'autres.
Notre ami René doit une fière chandelle au MDL Schilz.
Nous remarquons que nos Houzards du 4 eme n'ont pas eu la vie de château chaque jour sur le réseau électrifier.

commentaire de Victor Suszwalak
Extrait du commentaire:

Commequoi, le courant électrique était pratiquement partout en Algerie!Un radio du 4ème s'est fait électrocuter aussi à Oued-frarah, en déployant sur une terrasse du cantonnement( l'ancienne
huilerie des photos du blog),l'antenne d'un poste pour l'essayer; et cela au dessous de l'arrivée des cables haute-tension qui alimentaient le barrage. Tiens, en parlant de barrage, la France, avec
Thalès, s'était mis sur les rangs, pour construire les nouveaux barrages que l'Algérie veut constuire à ses frontières; pas électrifiés mais électroniques, plus drônes et hélicos.Il semble que nous
n'avons pas été retenus.Mais on ne sait jamais, notre collaboration à "l'édification" de la nouvelle Algérie est louvoyante. Le père d'une amie était officier à Alger,instructeur à l'école
militaire qui formait des officiers issus du rang des sous/off. Pendant que les hussards déménageaient le matériel pour le réexpédier en France( revoir ls photos sur le site), mon officier,
lui,sans prendre une semaine de perme, le 20 Février à repris ses cours pour parfaire l'instruction militaire de ceux qui nous avaient combattu!!! Salutations à tous. Merci les gars de nous faire
partager vos souvenirs.Victor



Publié dans Images

Partager cet article

Repost0

Anecdote d'un électro du PE de Gambetta(G/Valenti)

Publié le par francis.mauro

Chers amis,

Voici une anecdote qui m’est arrivée sur le réseau :

Ceci s’est passé au mois d’Aout,je le sais parce-que c’est à ce moment qu’on cueille les figues de barbarie en Algérie.

Ce jour là le sous lieutenant  “ x “ (je me souviens plus de son nom)chef de section des électromécaniciens me demande si je veux aller avec lui sur la ligne pour faire des essais de localisation d’incident .

Nous voilà parti lui, Fabrègue un gars deMetz, et moi sur la piste qui longe le barrage,on fait quelques km,on voit une forêt de cactus et on ramasse quelques figues (d’où le mois d’Aout) et on continue notre ballade sur environ 10 bornes,je suis dans la jeep à la radio et le sous lieut. Balance une chaîne dans les barbelés electrifiés,il me demande de vérifier par radio si ça fait un incident, on me répond que non,alors il me dit :faites couper le courrant sur réseau sud.

Je m’exécute et on me signale qu’il est coupé, je lui en fait part .Plein de confiance peine il touche la chaîne dans les barbelés,il tombe par terre en râlant,à la radio je hurle de couper le courrant, « et envoyez une ambulance au PK12 le sous bite s’est fait électrocuté » je vous dit pas le branle bas de combat.

Pendant que ce couillon de Fabrègue court sur la route et fait des va et vient complètement affolé ,je m’approche du blessé,je me dit « c’est un déconneur,il le fait exprès,mais quand je suis devant lui je vois sa figure ensanglantée , les barbelés lui on labouré le visage,il a une jambe passée en dessous les fils électrifiés sa main droite crispe encore un de ces fils,j’ai une trouille de tous les diables,j’ose pas le toucher de peur de tomber raide mort comme lui.

Je repasse par-dessus tous ces barbelés (non electrifiés)pour rejoindre la jeep ,la radio ,quoi,

« Japhet 8 de 8 mobile,vous etes sur qu’il n’y a plus de jus bordel !! »ils avaient tout coupé si les fells avaient su ça, une division de rebelles auraient pu franchir la frontière sans problème. 

Donc je reviens près du gars,j’enlève ma veste de treillis ,la lui jette dessus, tu parles d’un isolant,je lui donne une petite tapes du revers de ma main car je me dis que s’il y a encore du jus je vais morfler mais au moins je ne m’agripperais pas à lui,soulagement,je peux l’extaire,je l’allonge  sur le dos et commence une respiration artificielle de mon invention,

Il mord sa langue,de la bave avec des bulles aux commissures des lèvres,j’appuie sur le torax et je relache et j’appuie encore et encore et ça y est merci mon dieu il repars.il fait environ

80kg moi j’en fait 65 je vais jamais arriver à le sortir de ,vous avez déjà essayé de bouger un corps mort ?et l’autre qui court toujours sur la route.

Je vois un camion civil arriver au loin ,je crie à Fabrègue de l’arrêter,ce qu’il fait,3 hommes en descendent(des pied noir),et sans reflechir viennent me donner la main ,on embarque ce pauvre « x » sur la ridelle direction je ne sais pas où car moi je retourne avec notre jeep au poste electrique  de Gambetta.

Trois jours plus tard je te vois pas mon sous-bite qui vient me voir en pleine forme mais des pansements de partout « je suis brulé de partout » il me dit « je me souviens plus de rien »alors je lui raconte ce qui s’est passé et même notre cueillette de figues de barbarie,c’est la seule chose dont il se souvient

,après il me demande s’il peux faire quelque chose pour moi,je suppose que c’est pour me remercier et en bon stratège je lui dis qu’une perm serait la bien venue,malheureusement nous ne sommes pas de la même arme il est dans le génie et moi dans les transmissions tant pis je lui réclame quand même des cartouches pour la usm1,elles nous sont comptées et moi je vais à la chasse.

Comme j’aimerai retrouver ce gars,je sais qu’il créchait vers Nîmes ou Alès enfin par là quoi,

Il doit bien avoir 80 balais maintenant en effet ma petite aventure se passait en 1961.

Recevez mes amitiés chers anciens   GV

 Le message est lancé !

Publié dans les écrits

Partager cet article

Repost0

Communiqué de UNABCC

Publié le par francis.mauro

UNION NATIONALE DE L'ARME BLINDÉE CAVALERIE CHARS
 
                           NEWSLETTER N° 7 du 17 octobre 2009
 
POINT DE SITUATION UNABCC.
1°) DEFINITION.
L’UNABCC est une Union d’associations sous le régime de la Loi de 1901.
Elle fédère 71 amicales, associations ou groupements de taille et
d’impact très divers, soit 9862 personnes dont 429 adhérents directs pour
la plupart officiers généraux ou supérieurs parisiens (chiffres actualisés
ce jour).
Elle reçoit une subvention du ministère de la Défense (Anciens combattants)
et, bien que non reconnue d’utilité publique, son caractère d’intérêt
général lui permet de délivrer des reçus fiscaux. Elle adhère à la
Fédération nationale André Maginot (groupement 230).
 
2°) EPHEMERIDES (mandat 2003-2009).
- 2003 : le général JF Durand succède au général Codet (à l’issue
d’un an d’observation au Bureau) après approbation d’un plan
d’action par l’Assemblée générale, départ volontaire du délégué
général  (Col Pinel), changement de trésorier et  renouvellement partiel
(40%) du Conseil d’administration.
- 2004 : recrutement d’une secrétaire salariée à temps partiel (Mme
Hubscher), congrès de Saumur qui met l’accent sur les efforts à faire en
matière de communication et de recrutement, évolution du règlement
intérieur, délivrance de  reçus fiscaux, ouverture d’une antenne à
Saumur.
- 2005 : montée en puissance de la fonction communication avec le Lcl
Aïcardi (site internet) et le Col Séchet, adhésion à la FNAM
(subventions) publication du livre « ABC en Algérie, retour d’expérience
rédigé par une équipe de témoins sous la direction du général Codet.
- 2006 : création du site internet www.unabcc.com, et refonte de la revue «
Avenir et traditions » (n°97), création de la RANAT (présidence UNABCC
jusqu’à fin 2007).
- 2007 : apogée de  la fonction communication (site et revue), cérémonie
nationale autour des chars (90ème anniversaire du premier engagement blindé
à Berry au Bac).
- 2008 : écroulement de la revue (départ du Col Séchet après le n°100) et
perte de l’habilitation CMPP (tarifs postaux « presse »), suite de
l’expansion du site internet, recrutement et mise en place de  délégués
régionaux (Col Riboud), assainissement de la fonction « administration »
(Lcl Aïcardi et Telle), nouveau trésorier (Lcl Desclaux), cérémonie
nationale autour des Spahis.
- 2009 : mise en place du nouveau système de gestion informatisée, relance
de la revue   (M. Bureau-Lantéri avec le n°104), cérémonie nationale
autour des Cuirassiers,  mise en place d’une nouvelle équipe
administrative bénévole (Lcl Guibert et Mme Lancel) suite à la démission
de Mme Hubscher (mutation de son époux), fin de mandat et départ du
général JF Durand, élection d’un nouveau président par le Conseil
d’administration.
 
3°) POINTS FORTS.
- Troisième fédération d’Arme nationale au niveau des effectifs avec
environ 10 000 personnes (après les Troupes de Marine et  le Génie) mais
capacité d’influence potentielle importante grâce à l’ANOR/ABC.
 
- Fédération de la quasi-totalité des associations liées à l’ABC (mais
il manque notamment le 2ème Hussards et le 1er Spahis) qui regroupent
beaucoup d’adhérents de tous grades âgés et, de  manière générale,
recrutent mal dans les régiments actifs. Des fédérations intermédiaires
existent pour toutes les subdivisions d’Arme  (Chars en cours) sauf les
Chasseurs  et les Hussards.
- Finances fortes (environ 60 000 € en réserve) mais en érosion continue,
subventions annuelles MINDEF (AC) autour de 5000 € et FNAM (redistribuée
en partie), pourcentage sur la vente du livre sur l’ABC en Algérie
(Lavauzelle) projet d’introduire la publicité dans le bulletin.
- Organisation de trois manifestations nationales annuelles : messe de la
Cavalerie, St Georges à Paris, commémoration en province autour d’une
subdivision  (suite de Berry au Bac).
- Site internet (www.unabcc.org) maintenant connu et bien consulté, en
expansion continue.
-
4°) POINTS FAIBLES.
- Poids des Anciens qui sont dévoués mais pas toujours très ouverts et des
adhérents directs qui apportent l’essentiel des rentrées financières
(cotisation avec reçu fiscal incluant l’abonnement à la revue).
- Participation en baisse lors des manifestations, avec des incidences
financières (exercices déficitaires, érosion des fonds de  réserve).
- Faiblesse du recrutement, notamment chez les Jeunes quittant le service
actif
- Incertitude récurrente quand à la capacité de financer une revue
trimestrielle de qualité.
- Conseil d’administration assez représentatif (sauf sous-officiers) mais
peu actif (échec de la démarche des commissions).
 
5°) INTERROGATIONS.
- Avenir de ce type d’association : lien à une Arme ?  plutôt OPEX que
régiments ?
- Malgré un affichage amical, peu d’intérêt et de soutien de la part
l’armée active (EMAT).
- Avenir de la démarche RANAT (réunion nationale des associations de
l’armée de terre) qui, en vertu d’une convention signée avec le CEMAT,
coordonne l’ensemble des fédérations d’Arme ???
 
Au moment où je quitte ma responsabilité, je vous remercie tous pour votre
attachement aux valeurs de notre Arme et je forme tous mes voeux pour la
pérennité et l’activité de nos amicales et associations confédérées
au sein de l’UNABCC.
 
            Par saint Georges.................................Rique de Rick.
 
                 Général de division  (2S) Jean François  DURAND,
                           président de l’UNABCC (2003-2009).
 
 

Publié dans les écrits

Partager cet article

Repost0

Message à René Schaeffer( fraternité de cavalier)

Publié le par francis.mauro

49 années après.

Arrivé en ALGERIE janvier 1960 à LACROIX  au 4ème HUSSARD , le capitaine GAULIER était le chef d'escadron,
le Lt DESNOYER chef du 1er peloton . Affecté sur son char comme tireur environ deux mois, un Lieutenant avec
beaucoup de qualités , très ouvert surtout avec l'équipe , toujours à manger et à boire lors des sorties en OP.
Le 2ème escadron déménage pour Colonna et le Lieutenant nous quitte pour raisons personnelles. Deux mois
après il se tue dans un accident d'avion .
Octobre 1960 le Lieutenant est affecté au 1er peloton comme chef et chef de char ., souvent il m'arrivait de sortir
avec lui comme tireur ou radio chargeur. Très vite le contact se fait. Homme droit et juste direct avec les
hommes de troupe.
15  mois à combattre à ses côtés , 15 mois de solidarité malgré les conditions parfois très dures (souvenirs inoubliables )

Et voilà 49 années on se retrouve le Colonel BRIGNONE  ex LIEUTENANT un Monsieur très sympathique qui vient
de m'envoyer deux photos .
 Comme le Colonel a de la famille en Alsace ,il m'a promis de me rendre visite , il y a beaucoup à se raconter .
RS

Publié dans Images

Partager cet article

Repost0

image d'époque.

Publié le par francis.mauro

Image du colonel Brignone

Publié dans Images

Partager cet article

Repost0

Nouvelles du pays de nos 20 ans(André Leroy)

Publié le par francis.mauro

Journal EL WATAN Edition du 14 septembre 2009

 

Guelma : Des parents d’élèves protestent à Boukemouza

Une centaine de collégiens de l’agglomération secondaire de Boukemouza dans la commune de Oued Fragha daïra de Bouchegouf wilaya de Guelma, n’ont pas regagné, hier matin, les bancs des classes du nouveau CEM de Moumna. Les parents des élèves s’y sont opposés énergiquement vu que la nouvelle infrastructure est située à 3 kilomètres de leurs domiciles.

Le problème, tel qu’il a été posé par les parents d’élèves, se résume en un parcours BoukemouzaMoumna, clairsemé d’embûches. En clair, un oued à franchir et même des rails sans passage à niveau gardé sont autant de raisons valables, nous dit-on, pour éviter le pire aux enfants. L’opposition des parents ne daterait pas d’aujourd’hui, puisque les autorités locales avaient reçu, il y a quelques jours, nous dit-on, des doléances afin de repenser l’orientation des élèves de Boukemouza, lesquels, habituellement, faisaient leur classe à Oued Fragha au CEM de Moumna. Une situation qui s’apparente beaucoup plus à une bourde qu’à autre chose puisque, selon certains parents, les collégiens de la petite agglomération de Moumna ne dépasseraient pas les 80 élèves. Soit, au total, 180 élèves pour un CEM flambant neuf. Et dire qu’il y a des classes surchargées dans d’autres établissements de la wilaya. Le wali de Guelma s’est déplacé, vendredi passé, nous dit-on, à Boukemouza pour trouver un terrain d’entente. Mais, visiblement, ce n’est qu’après le boycott du CEM que l’administration a fait machine arrière. Les collégiens de la région retrouveront-ils les bancs des classes comme d’habitude à Oued Fragha ? En attendant, Moumna est dotée d’un collège sans collégiens !

Par Karim Dadci

 

Journal EL WATAN Edition du 18 septembre 2009


 

Commune de Boukamouza (wilaya de Guelma) : Marginalisation, désarroi et décrépitude !

L’agglomération n’a jamais bénéficié d’un projet de réalisation de logements sociaux, encore moins de logements promotionnels.

Située à 16 kilomètres au nord du chef-lieu de la daïra de Bouchegouf, sur la RN16-A, sur l’axe routier Souk Ahras-Annaba, l’agglomération secondaire de Boukamouza (ex-Saint-Joseph, mairie depuis 1926) dépend administrativement de la commune de Oued Fregha dans la wilaya de Guelma. Cette commune a cessé d’exister en 1975, date approximative à laquelle le siège de la mairie a été déplacé vers Oued Fregha pour les besoins du découpage administratif de l’époque. Et dire que cette petite bourgade est dotée d’une gare ferroviaire datant de l’ère coloniale, mieux encore, la ligne qui la traverse est électrifiée. Elle constitue avec Bouchegouf les deux dernières gares opérationnelles sur le territoire de la wilaya de Guelma. En dehors de cette desserte et d’une vieille brigade de la gendarmerie nationale, il n’y rien à Boukamouza ! C’est un village de quelque 2 000 habitants, hors du temps, que nous découvrons : des maisons décrépies, des rues et ruelles sans bitume depuis bien longtemps et aucune trace d’aménagement urbain ou d’embellissement récents ne sont perçus. « Il n’y a pas d’antenne administrative de l’APC. Nous sommes contraints de faire 6 km pour un extrait de naissance retiré à Oued Fragha, et cela dure depuis des lustres ».

Telle est la première remarque que nous fait un citoyen. Les gens affluent de toute part pour nous exprimer leur désarroi. En effet, la liste est longue, très longue ! L’agglomération n’a jamais bénéficié d’aucun projet de logements sociaux, encore mois de logements sociaux promotionnels. Aucun édifice ou infrastructure nouvelle ne serait-ce que pour abriter l’antenne des postes et télécoms, qui a élu domicile au niveau de l’ex-siège de la mairie, n’a été construit. A Boukemouza, les citoyens ont de l’eau saumâtre (salée) dans les robinets, nous dit-on, sans omettre que le réseau d’égouts refoule son contenu, affirment nos interlocuteurs, notamment en période de crue de l’Oued Seybouse, situé a quelques encablures du village. Même la mosquée du village menace de s’effondrer, soutiennent certains fidèles. « Le minaret peut nous tomber sur la tête à tout moment, et le plafond de la mosquée fuit en cas d’averse », ajoutent-ils. Le siège des gardes forestiers a été délocalisé sur Oued fragha. En somme, que reste-t-il ? Rien du tout, même les jeunes, pour la plupart au chômage, n’ont pas de lieu de distraction : ni maison de jeunes, ni même un terrain de football. Le plus choquant est que cette importante agglomération n’a pas de pharmacie, encore moins un médecin privé. Seule une salle de soins, réduite à sa plus simple expression, fait office de couverture sanitaire. Bien sûr, les projets vont ailleurs, et du coup, le village est pénalisé.

La population évoque la dernière en date, la goutte qui a fait déborder le vase, en l’occurrence la construction d’un CEM à Moumena, et ce, bien que le nombre de collégiens à Boukamouza soit supérieur à celui de Moumena. En clair, insistent les citoyens que nous avons rencontrés, la délocalisation de la mairie est à l’origine de tous les maux. Et dire qu’il y avait même un siège de la Croix et du Croissant rouge Algérien à Boukamousa. Mais qu’en pense le maire ou les élus locaux de toute cette agitation et ce mécontentement ? En fait, si le 1er adjoint du maire est resté muet, le maire, quant à lui, nous a appelé au téléphone pour nous dire de ne pas écouter les « ragots » de la population locale. Devant ce black-out, il a fallu donc voir le chef de la daïra de Bouchegouf qui déclarera : « Pour le prochain quinquennal 2010-2014, nous ferons notre possible pour que cette agglomération bénéficie de projets, notamment en matière d’équipements publics, hydrauliques, aménagement urbain et bien sûr, nous allons injecter un programme pour le logement social ».

Karim Dadci

 

 Merci à notre ami natif de là-bas.

Publié dans les écrits

Partager cet article

Repost0

1 2 > >>