La pensée du matin

Publié le par francis.mauro

~~Guerre et divisions.

Cette guerre d'Algérie, n'en a pas finie avec ses divisions des peuples aussi bien métropolitaine et Algériens si nous y regardons bien. Dans un premier temps de cette guerre qui ne disait pas son nom, il y avait dans les révolutionnaires algériens des divisions avec des groupes qui ne partageaient pas la même façon de conduire cette belligérance. Mélouza en fut une tragique illustration, avec les pros français et les révolutionnaires. sans oublier au sein de l'ALN la fameuse "bleuite" qui fit là aussi de nombreuses victimes. Puis à l'indépendance allait succéder une euphorie de courte duré avec les massacres des anciens combattant harkis, lâchement abandonnés par la France. Ensuite il y a eu des divisions avec les kabyles et d'autres ethnies qui subsistent encore de nos jours. chacun se souvient des années sombres en Algérie qui firent plus de 200 000 victimes. et encore de nos jours la situation , n'est pas sereine. Du côté de l'armée française que c'était-il donc passé? ici aussi nous allons observer des divisions, avec les appelés et le militaires de carrière, et ceux revenants d'Indochine. Le contingent était divisé en plusieurs fractions qui ne faisaient pas toujours bon ménage. les appelés n'aimaient pas les engagés, le fantassins n'affectionnaient pas forcément les paras ainsi que les marins avaient eux aussi leur secteur privé, comme également l'armée de l'air. bon grés malgré la cohabitation se faisait sans trop de dommage. Nous devons nous souvenir au moment de l'OAS que le contingent empêcha les paras d'embarquer pour venir en France changer le cours de l'histoire. Puis il y eu les habitants d'Algérie européens que l'on surnomma les pieds-noirs. Ces personnes de véritables français ne comprirent pas et ne comprennent toujours pas pourquoi les a t'on abandonnés si brutalement après tant de promesses. Comment furent-ils accueillis en métropole ? bien mal, avec des slogans pas très amicaux de certains partis politiques en guise de bienvenus sur les quais des ports. Maintenant en France, il subsiste toujours des résidus ou des séquelles au sein de notre communauté entre toutes ces personnes qui furent mêlés à cette guerre. pour le moins qu'on puis dire l'entente n'est pas toujours très cordiale. Que penser de tout cela ?Pas grand chose sinon que la France est un peu plus divisée chaque jour avec les conséquences de cette guerre et la forte émigration du Maghreb qui s'en suivie en métropole. voila ce que je pense aujourd'hui de cette guerre qui n'en finie pas d'occuper nos esprits. francismauro@live.fr

Publié dans texte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :