Quand un ancien nous quitte !

Publié le par francis.mauro

Mon ami, mon copain, mon frère, mon camarade.

Lequel de ces quatre noms est le bon ?

Aucun, car aucun mot n’existe pour désigner l’amitié qui me liait à toi, l’ancien d’Algérie avec qui je partageais nos joies et nos peines alors que nous avions vingt ans sous ce ciel d’Afrique, où nous défendions une province Française.

Hélas, aujourd’hui tu es parti pour ce voyage d’où on ne revient pas. Tu ne peux imaginer la peine qui m’envahit de savoir que plus jamais je ne verrais ton sourire de franche complicité que nous avions quand nous nous rencontrions au cours des réunions d’anciens combattants. Je croyais à l’infinie notre amitié, mais voici que, d’un coup tout s’arrête...

Comme je vais me sentir seul en attendant mon tour.

Le plus triste est que je n’ai même pas pu t’accompagner à ton dernier voyage mes pauvres jambes, ne me supportent plus.

Au fond de mon cœur, il y aura toujours une place pour ne pas t’oublier toi mon vieux copain d’Algérie.

Repose en PAIX, tu as fait ton devoir et ta famille peut être fière de toi sous le drapeau tricolore qui recouvre ton cercueil un homme valeureux y repose.

Seuls les anciens combattants comprendront la teneur de ce message...

Le webmaster.FM .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :